L’Institut Supérieur des Sciences de l’Éducation de Guinée (ISSEG) constitue une pièce maîtresse du dispositif d’amélioration de la qualité de l’éducation dans notre pays. Il forme pour tous les niveaux du système éducatif, du primaire au supérieur. Et pour réaliser cette noble mission dans les meilleures conditions, l’ISSEG a besoin de la compréhension et de l’appui conséquents des pouvoirs publics et des partenaires au développement de notre pays.

Infrastructure

L’Institut Supérieur des Sciences de l’Éducation de Guinée est situé dans le quartier Lambanyi, Commune de Ratoma. Il a été construit et équipé sur un financement de l’Union Européenne en lieu et place de l’École Normale Supérieure de Manéah. Il a été inauguré le 2 octobre 2003.

L’Institut comprend

  • Un Bloc Principal composé de deux ailes (Est et Ouest) R+2 et une partie centrale R+3 avec : 26 salles de classe de 15 à 60 étudiants ;
  • 8 salles de laboratoires de physique, chimie et biologie, 4 Amphithéâtres de 65, 115, 119 et 190 places;
  • 27 bureaux administratifs ;
  • 1 infirmerie ;
  • La capacité globale théorique des espaces d’étude est estimée à 1114 places.

Les annexes comprennent :

  • un bâtiment abritant la bibliothèque et 2 petites salles servant d’ateliers de confection de matériels didactiques ;
  • un petit bâtiment servant de bureaux pour la comptabilité et le service entretien et maintenance ;
  • un poste de garde
  • Deux abris pour groupes électrogènes ;
  • Une mosquée d’une capacité de 120 fidèles offerte par l’Association Horizon de l’Avenir (AHA) le 03 mars 2008.
  • En outre, un terrain de basket-ball est disponible.

Missions

Établissement public à vocation scientifique et professionnelle, placé sous la tutelle du Ministre en charge de l’Enseignement Supérieur, l’ISSEG a pour missions :

  • la formation professionnelle initiale et continue des professeurs de l’enseignement secondaire, et d’école normale d’instituteurs, des conseillers pédagogiques maîtres formateurs, des animateurs pédagogiques de l’enseignement secondaire, des inspecteurs de l’enseignement élémentaire et secondaire, des planificateurs, administrateurs, gestionnaires de l’éducation ainsi que des formateurs d’éducateurs d’adultes et d’assistants de développement communautaire ;
  • la promotion de la recherche en éducation et didactique des disciplines et la vulgarisation des résultats dans ces domaines ;
  • la contribution à la définition et à la mise en œuvre de la politique éducative ;
  • le développement des échanges et de la coopération avec des institutions nationales et étrangères poursuivant des objectifs similaires.