La proposition technique intitulée Sélection et recrutement de consultant international pour appuyer les réformes de l’Institut Supérieur des Sciences de l’Éducation en Guinée (ISSEG) présentée au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique en décembre 2003 décrivait l’orientation du projet dans les termes suivants :

« En tenant compte du mandat de l’ISSEG et de sa situation actuelle, le renforcement institutionnel de cet institut doit être considéré hautement prioritaire pour que la Guinée atteigne ses objectifs dans le cadre du programme d’Éducation pour tous. Les termes de référence inclus dans la demande de proposition introduisent trois grandes catégories d’activités permettant le renforcement institutionnel de l’ISSEG et qui définissent la structure et le cadre d’intervention du CIPGL :

  • la révision de son curriculum et de ses programmes, qui sera au centre des préoccupations de l’ISSEG et la première priorité des réformes lors de l’actuelle phase. Même si plusieurs niveaux d’efforts devront se poursuivre par après, des résultats tangibles, concrets, sont rapidement attendus par les autres départements, clients de l’ISSEG;
  • le développement de la recherche en éducation, qui s’amorcera dans cette première phase et qui sera certainement au coeur du processus de rénovation de l’Institut à long terme;
  • le développement organisationnel de l’Institut, développement qui commencera activement en 2004 et 2005, mais qui se poursuivra lors des prochaines années. » (pp. 32-33).

Les objectifs visés par le projet touchent à trois volets :

  1. La révision des programmes de l’ISSEG. Ce travail de rénovation curriculaire a été organisé autour des trois grandes filières de formation de l’ISSEG, soit la formation des professeurs d’école normale d’instituteurs (PEN) et conseillers pédagogiques maîtres formateurs (CPMF), la formation des enseignants du secondaire (PCL) et enfin, la formation des inspecteurs de l’enseignement et des chefs d’établissement scolaires;
  2. Le développement de la recherche en éducation, notamment par la formation des acteurs et l’élaboration des projets de recherche collaborative et de recherche-action;
  3. La mise en place de stratégies de formation à distance dans le but d’apporter une formation complémentaire disciplinaire et pédagogique à 1500 enseignants contractuels des collèges.

Dans cet esprit, au cours de la phase 1 du projet, nos efforts ont consisté à appuyer les priorités actuelles de réforme de l’ISSEG, en situant au premier plan la rénovation curriculaire, pour améliorer rapidement la formation et le développement professionnel de plusieurs catégories d’acteurs pour l’atteinte des objectifs quantitatifs et qualitatifs du programme Éducation Pour Tous (PEPT).